Mot de passe oublié ? | Besoin d'aide ?

Petite Planète

Voyages et transition nomade

Nos trois mois au Japon sont déjà terminés !

Bilan de cette première étape et suite du projet.

Que retenir de ces 3 mois au Japon?

Pour notre dernière soirée à Osaka, nous avons dîné avec Takako, et nous avons échangé des photos.

En parcourant avec elle l’album de ces trois mois, j’ai mesuré tout ce que nous avons appris ensemble, la cuisine bien sur, nos progrès en langues, mais aussi les petits détails de la vie quotidienne et les différences de culture parfois marquées.

Au-delà des visites touristiques et des cerisiers en fleurs, ce sont les gens que nous avons rencontrés qui ont rendu ce voyage unique ! Pour fêter notre départ, ils ont été égaux à eux-mêmes : on nous a invités au restaurant, offert des cadeaux et des petits mots.

Cadeaux de nos amis japonais

Tous nous ont invités à revenir (peut-être par pure politesse), et nous avons invariablement répondu avec une invitation à Paris (sérieusement). Que deviendront ces relations avec la distance ? A nous de les entretenir…

Parlons un peu travail…

Là aussi, le voyage a été productif, puisque je ramène un contrat signé pour le développement d’un site internet conséquent (en trois langues) et un prospect sérieux. Pas encore de quoi payer le prochain voyage, mais un premier pas important pour construire un portfolio, qui m’aidera à gagner de nouveaux clients.
Après une aussi belle première étape, nous sommes plus que jamais motivés pour rendre ce mode de vie financièrement tenable.

Le retour à Paris

Trois mois, c’était une bonne durée pour vraiment profiter du séjour, mais nous ne sommes pas mécontents de rentrer non plus, et de retrouver les gens, le pain, le fromage, le lave-vaisselle, le thermomix, et un vrai bureau (à peu près dans cet ordre de priorité).

Thermomix libère la femme60 ans après Moulinex, Thermomix libère la fâme

Qu’est-ce qu’on fait maintenant?

Suite du programme : l’été en France et un nouveau départ en septembre pour une destination moins lointaine (il faut équilibrer le budget voyage de l’année !) : Malte, avec un arrêt en Espagne.

Pourquoi Malte ? Les gens parlent anglais, il y a plein de sites archéologiques à visiter, la cuisine est bonne, les plages sont superbes, et la température moyenne en novembre est encore de 21°C (dans l’air… et dans l’eau!)

Crique de rêve à Malte

Ce n’est pas une destination follement exotique, mais en ce qui me concerne, travailler sur la terrasse et prendre mes pauses sur la plage, en novembre, ça me va bien!

Cet été, Petite Planète continue de tourner !

En attendant ce nouveau départ, je prévois de publier quelques articles « hors-série » sur le Japon que j’ai encore sous le coude, les archives de notre voyage au Mexique, et davantage de contenu pour étoffer les rubriques « projet/nouvelle vie » et « inspirations ».

Si vous voulez être prévenu-e de la suite des évènements, retrouvez-moi sur twitter (@PPlanete) et Facebook (sous mon vrai nom si on se connaît dans la vraie vie) ou abonnez-vous (juste en dessous à gauche) pour recevoir des nouvelles par mail.

Merci de votre fidélité – même si vous n’êtes pas très bavards, je sais que vous suivez 😉 A très bientôt ici ou en vrai !

Photo de Malte par Darren Barefoot sous licence Creative Commons.

« »

© 2018 Petite Planète. Thème par Anders Norén.