Mot de passe oublié ? | Besoin d'aide ?

Petite Planète

Voyages et transition nomade

Shopping et shabushabu à Osaka

La fin du voyage approche, il est temps d’aller acheter quelques souvenirs : direction Namba, en passant par Nipponbashi.

Où l’on tombe par hasard sur un marché aux poissons… vivants. Chaque échoppe est équipée de son barbecue : on peut choisir sa crevette ou son poulpe qui barbotte dans la caisse en polystyrène, et hop, 2 minutes plus tard, une brochette. Impossible de faire plus frais !

C’est amusant (ou cruel, selon les points de vue), mais comme on ne va pas mettre des anguilles vivantes dans la valise, on poursuit le parcours jusqu’à DenDen Town, le quartier des geeks, où les journées durent 28h, où les voitures sont toujours spectaculaires (le geek est cousin du jacky), et où les filles sont déguisées en bonbons.

Ensuite, quadrillage de Namba (je ne vous détaille pas notre parcours shopping pour ne pas dévoiler la surprise des cadeaux et puis parce que ça n’est pas forcément passionnant), et finalement, diner dans un restaurant de Shabushabu.
Le shabushabu (je répète pour le plaisir), c’est une fondue de légumes et de viande, cuits très vites à l’eau bouillante dans des pots en cuivre individuels. Ça a l’air triste sain présenté comme ça, mais on trempe ensuite tous les ingrédients dans une délicieuse sauce au sésame avant de les manger.

Restaurant de shabu shabu à Osaka au Japon

Restaurant de shabu shabu à Osaka au Japon

Apparemment, le savoir-faire et la réputation du restaurant sont dans la sauce ! Celui où nous avons mangé exposait fièrement un moulin à sésame en fonctionnement en vitrine.

Quand on a terminé les légumes et la viande, on garde le bouillon pour y faire cuire des nouilles, qu’on mange avec encore une autre sauce-dont-la-recette-secrète-se-transmet-de-génération-en-génération (je crois que je suis prête pour le 13h de TF1).

Restaurant de shabu shabu à Osaka au Japon

Le tout arrosé d’umeshu (du vin de prune, je n’ai bu que ça ici, je n’aime pas le saké), c’était excellent.
Ça doit pouvoir se faire en France avec un appareil à fondue, à condition bien sûr de trouver une recette de sauce open-source !

« »

© 2018 Petite Planète. Thème par Anders Norén.